De mon sang – Amanda Hocking

Salut !

Et oui, un mois d’absence, je sais tu as pleuré en attendant mon retour ! 🙂 Plus sérieusement, désolée de cette longue attente, et vive la régularité… C’est ce qu’on appelle le syndrome de la page blanche version blog, couplé à une paresse incroyable, ahah !

Du coup, j’ai complètement zappé mon bilan du mois de février et tant pis pas grave je me rattraperais la prochaine fois !

Depuis le temps, j’ai fait deux trois lectures, notamment la saga De mon sang, d’Amanda Hocking. Ca a été une mi-relecture et mi-lecture, si on peut appeler ça comme ça, mais en tout cas ce mois de mars a été peuplé de vampires pour ma part.

J’avais déjà lu, il y a des années de cela, les quatre premiers tomes de cette saga, sans jamais avoir entendu parler du cinquième. Tu n’imagines pas combien de fois j’ai remercié ma déesse de meilleure amie quand elle m’a trouvé le cinquième tome. J’ai moins remercié les éditeurs quand j’ai comparé les dates de copyright et que je me suis rendue compte que cinq ans s’étaient écoulés avant que je puisse enfin lire le dernier tome !

Du coup, je me suis plongée dans une relecture incroyable de cette saga, et bilan des courses : je l’aime toujours autant que quand j’étais collégienne. Bien évidemment, j’ai un peu mûri (un tout petit petit peu) et du coup je vois aussi les quelques défauts et les ô nombreux clichés de l’intrigue, mais j’idolâtre toujours autant Amanda Hocking.

Non seulement j’adore les vampires, mais aussi les triangles amoureux, les héroïnes spéciales, « différentes », les vampires plein aux as et la romance en général, et donc, j’étais servie, et plutôt deux fois qu’une. Je ne conseille pas du tout cette saga aux fatigués des clichés ou aux sceptiques de l’amour : vous allez détester, redétester et même vomir dessus. Par contre, si tout ça ne te rebute pas… sois le bienvenu dans ce merveilleux univers que l’auteur nous partage. Bref : j’ai a-do-ré.

En fait, je suis même triste que ça soit déjà fini (après cinq tomes et cinq années…) et j’ai failli craquer pour la version poche quand je l’ai vue en librairie ce matin… D’ailleurs, j’ai probablement résisté à la tentation dans le seul but de lui céder plus tard… Bah oui, ils sont trop beaux ces livres poches !

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Alice, que j’ai trouvé très réaliste, parce que bourré de défauts. Enfin, j’imagine qu’il existe des gens qui n’ont pas trop trop de défauts, mais bon quand même Alice était très réaliste pour ça ! Elle est têtue et, à l’image des fantastiques héroïnes de roman avant elle, elle est un peu irréfléchie parfois, mais si son caractère reste le même tout au long de la saga, j’ai quand même trouvé qu’elle avait évolué et qu’elle devenait moins irréfléchie.

J’ai beaucoup aimé que chaque personnage ait un rôle a jouer dans l’histoire, contrairement à certains personnages faire-valoir dans d’autres romans. Bien sûr, certains restent tout de même au second plan, mais j’ai trouvé qu’ils avaient tous eu le droit à un petit bout de scène.

J’avoue que je ne saurais dire pourquoi j’adore ces romans, attachement sentimental peut-être ? En tout cas, j’ai adoré ma lecture et Amanda Hocking est une romancière que j’adore toujours autant !

Je n’ai plus trop de choses à dire, car j’ai tellement volé à travers les pages que je n’ai pris aucune note (ça c’est pratique pour écrire un article ensuite) donc je te laisse découvrir cette saga par elle-même si elle t’intéresse (conseil d’ami : achète les poches c’est moins chers et ils sont magnifiques… non, en fait achète les grands aussi, fait une collection).

Et pour finir, je conseille évidemment la trilogie Trylle du même auteur, qui m’avait plu tout autant, mais dans un univers différent cette fois.

Merci de m’avoir lue, j’espère que cet article t’aura plu, et, avec un peu de chance, je serais de retour dans moins d’un mois ! 🙂

Love !

Publicités

The Curse + The Crime de Marie Rutkoski

Hello !

Aujourd’hui, on se retrouve pour un petit article lecture bien traditionnel ! J’ai en effet lu les deux premiers tomes de la trilogie (je crois bien que c’est une trilogie, mais à vrai dire c’est à vérifier!) The Curse ? (Aucune idée du nom global de la trilogie. Bah dis donc, y a du boulot qu’a pas été fait par ici… bref!)

Pour l’occasion, z’ai pris une zolie photo avec mon vieux portable juste parce que j’étais inspirée !

2018-02-24 16.54.04

 

Voilà, maintenant que j’en ai terminé de mon petit paragraphe vantardise, on peut commencer !

Ce début de saga, qu’en ai-je pensé ?

Tout d’abord, ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. J’adore la maison d’édition Lumen, mais je trouve leurs résumés un peu trop détaillés à mon goût, donc j’évite de lire plus que quelques lignes de la quatrième de couverture. Du coup, je ne m’attendais pas vraiment à une saga/trilogie/onsaitpastroppeuimporte de la sorte, mais ça a été pour moi une très bonne surprise dans l’ensemble.

Je ne pensais pas que l’intrigue était aussi centrée sur la romance, mais ça ne m’a pas dérangée outre mesure, au contraire j’ai extrêmement apprécié cet aspect, parce que bah… oui, ça s’appelle vivre par procuration… je plaide coupable!

Je ne conseille pas ces livres si tu as tendance à lever les yeux au ciel dès que ça devient un peu guimauve, parce que de la guimauve on en a beaucoup. L’auteur a une très belle plume, mais c’est extrêmement romancé, et je comprends que ça puisse en agacer certains, même si moi j’adore !

Même si la romance fait les trois quarts de l’intrigue, il y a quand même un univers riche et une intrigue complexe derrière, que j’ai énormément appréciée également. Parce que le personnage principal, Kestrel, est la fille d’un général de renom, elle baigne au coeur des intrigues politiques, ce qui a été très utile pour le développement de l’histoire. D’ailleurs, juste comme ça, au passage, je suis contente qu’on soit sorti du cliché homme riche et femme pauvre dans cette romance, et que les rôles aient été plus ou moins inversés, parce que les femmes trophées dans les livres, personnellement j’en ai trop vu ! Bien sûr, on pourrait dire que Kestrel se laisse entretenir, puisque la Valorie est un Empire et qu’il y a toute cette bienséance blablabla comme à l’époque, les femmes qui ne doivent pas sortir sans escorte blablabla… mais j’ai quand même trouvé que le personnage de Kestrel était indépendant. Intelligente, aussi, ce qui n’a pas été pour me déplaire. Grande stratège, elle est très ingénieuse même si, il faut le dire, quand on commence à patauger dans la romance, là, y a plus de cerveau. Mais dans l’ensemble, c’est un personnage que j’ai apprécié, et que l’auteur a très bien mis en valeur.

Arin, quand a lui, est un personnage comme une bonne romance en possède toujours : mystérieux, fort, viril, etc… j’avoue qu’il ne m’a pas transcendé par son originalité, mais je l’ai quand même apprécié aussi ! Certes, il est différent des autres Herranis parce qu’il parle le Valorien, qu’il a plus de talents qu’il ne devrait, etc… et c’est ce qui le rend intéressant aux yeux de Kestrel, néanmoins j’ai trouvé son personnage un peu plus effacée que la jeune fille. Bon d’accord, il fait tout plein de choses Arin (je n’en dis pas plus pour éviter le spoil) mais je sais pas, j’ai préféré Kestrel, d’accord ?

Les personnages secondaires sont assez… secondaires, par contre. Kestrel reste focalisée sur Arin, et du coup, certains personnages, qui auraient pu avoir plus d’ampleur, ne restent que des faire-valoirs, notamment Ronan, même si j’avoue que je n’ai pas encore tout à fait terminé le tome 2 et que, du coup, une surprise peut toujours arriver. Il en va de même, dans The Crime, pour Verex et Risha. On sent qu’ils sont très importants pour l’intrigue, mais interviennent peu, ce qui est dommage. Verex est un personnage extrêmement perspicace qui, s’il devenait un peu plus central, apporterait une profondeur incroyable à l’intrigue politique, et il en va de même pour Risha, la princesse kidnappée à la naissance, histoire tragique mais qui ne lui sert pas au final pour agir.

Un petit défaut de traduction m’a assez dérangé dans le premier tome mais a disparu dans le second : la confusion entre le « tu » et le « vous » dans les dialogues Arin/Kestrel. Leur relation étant assez floue et instable, c’est peut-être une volonté du traducteur pour retranscrire la maladresse des personnages dans leurs interactions, mais ça m’a dérangée et une fois le tutoiement instauré, j’aurais préféré qu’il le reste ou alors que le retour au vouvoiement soit mieux justifié. Ici, j’ai juste trouvé ça confus, après je n’ai pas analysé chaque réplique pour voir combien de fois il y a eu cette confusion, mais je me souviens avoir pensé à plusieurs reprises « attends, depuis quand ils se vouvoient/tutoient ? »

Ca reste néanmoins un début très prometteur, et je n’ai d’ailleurs, je crois, jamais lu un tome 2 aussi rapidement après le tome 1 (probablement car j’ai une amie qui a aussi commencé la lecture de cette peut-être-trilogie…)

Une lecture très agréable en somme, pleine de poésie et très bien écrite, bouleversements et drames bien comme il faut, et des réflexions sur de grands thèmes comme la trahison, le mensonge et l’honneur qui m’ont bien plu.

Voilà, c’est déjà fini (ne pleure pas, je reviens bientôt avec un nouvel article!)

N’hésite pas à laisser un commentaire, comme toujours, pour me partager tes impressions, sur l’article ou les livres !

Pour finir, si je devais rapprocher une autre oeuvre de cette série (enfin un terme approprié pour cette saga au nombre de tomes inconnus !) je recommanderais… Red Queen de Victoria Aveyard? Bah oui, j’ai pas pu résister, j’adore cette saga… et puis je reconnais bien le topos peuple esclave/peuple dominant ici… avec, dans Red Queen, un peu de magie mélangée. Bon, si tu en as marre de m’entendre parler de Red Queen, je recommande aussi Une Braise sous la Cendre de Sabaa Tahir, avec le même topos, une petite révolution et tout bien comme il faut pour te plaire !

Tag livresque de A à Z

Salut !

Aujourd’hui, je te présente un tag que j’ai trouvé ici !

Bon, je ne sais plus trop quoi dire dans cette mini-intro donc je me lance !

Auteur dont tu as lu le plus de livres 
P.C. et Kristin Cast (bah oui, elle est vachement longue la série de la Maison de la Nuit !)

 

“Best” La meilleure des séries 
Question très très très dure, il y a beaucoup de séries que j’adore ! Je pourrais donner le nom de plein de séries plus ou moins connues, mais je vais opter pour la série Océania d’Hélène Montardre, qui a pour moi une valeur toute sentimentale car c’est une des premières séries que j’ai lues (en commençant, comme il se le doit, par le tome 2, évidemment, ahah !).

 

“Current” Lecture en cours
Carry On de Rainbow Rowell.

 

“Drink” La boisson qui accompagne tes lectures
Heu… je ne bois pas trop quand je lis, et sinon ça peut vraiment varier, de l’eau au jus d’orange, voire du lait à la fraise (valeur sentimentale là aussi, la boisson de mon enfance :P)

 

E-book ou livres papier ? 
Livres papier ! J’ai eu une liseuse pour Noël, et je l’adore, mais rien ne détrônera le papier (désolée, les arbres).

 

“Fictif” Un personnage fictif avec lequel tu serais sortie au lycée
Mon Dieu, il y en a tellement… ! De façon irréaliste, si je laisse parler mon coeur, je dois évidemment dire Maven Calore de la saga Red Queen, mon personnage préféré de tous les temps confondus. Mais de manière plus réaliste, en me basant sur mon caractère, je dirais Jamie du livre Dernier été à Tokyo, parce qu’il est plus « à mon niveau » : Maven ne joue pas du tout dans la même catégorie que moi, c’est un prince après tout…

 

“Glad” Un roman auquel tu es contente d’avoir donné sa chance
Harry Potter ! J’ai lu le premier tome récemment, et je suis contente de l’avoir (enfin) fait !

 

“Hidden” Un roman que tu considères comme un joyau caché
Relentless de Karen Lynch. Un vrai bijou, j’ai adoré, c’est devenu un coup de coeur et (attention, avis aux lecteurs fauchés) le premier tome est gratuit sur la liseuse x)
Je ne sais pas s’il est très connu mais personnellement je n’en avais jamais entendu parler avant de le trouver par hasard dans la liste des livres gratuits de la fnac !

 

“Important” Un moment important dans ta vie de lectrice
Chaque fois que j’ouvre un nouveau livre est un moment important, mais si je devais en choisir un… ça s’est fait plutôt insidieusement et j’avoue que je ne me souviens pas du jour précis où je m’en suis rendue compte, mais le moment où j’ai arrêté d’emprunter mes livres à la bibliothèque pour acheter les miens, qui ont commencés à s’empiler dans ma chambre à mon insu ! Je ne me souviens pas des jours où ma chambre n’était pas remplie de plus d’une centaine de livres, à vrai dire je sais que ce jour a existé mais je l’ai complètement rayé de ma mémoire ! Je crois que j’ai commencé à empiler les livres sur le sol quand j’étais en cinquième, et que j’ai été à mon tout premier salon du livre et de la presse jeunesse avec mon collège… oui, c’est définitivement un moment majeur ! (Je suis retournée au salon deux jours plus tard avec ma mère, sous le charme, et avec des places gratuites offertes par l’école).

 

“Juste” Le roman que tu viens juste de finir
Harry Potter tome 1 ! (J’avais dit plus haut que c’était récent!)

 

“Kind” Le genre de roman que tu ne liras jamais
Ne jamais dire jamais ! J’avoue que je ne suis pas très attirée par les romans policiers ou les livres de high fantasy (mais ces derniers j’ai déjà essayé!). Ensuite… je suis ouverte à tout, mais je sais généralement ce qui va me plaire ou non, donc… 🙂

 

“Long” Le roman le plus long que tu aies jamais lu 
Winter de Marissa Meyer (presque 1000 pages, il me semble?)

 

“Major” Le roman qui t’a causé le plus gros “book hangover” – tu ne pouvais plus rien lire après ça
C’est une bonne question ! Je crois que je n’ai jamais véritablement eu de book hangover… (dit comme ça, ça fait triste, mais je lis plein de romans que j’adore, hein, seulement, je ne dois pas être très sujette à ce genre de traumatismes)

 

Nombre de bibliothèques que tu possèdes
Alors je dois dire que je n’ai aucune « bibliothèque » véritablement… en gros, j’ai deux étagères collées qui n’en font donc qu’une… un petit meuble que je ne considère pas vraiment comme une bibliothèque parce que les cases sont complètement inadaptés pour des livres (on le voit directement, mais bon mes livres rentrent quand même, parfois dans des positions improbables) et j’ai ensuite une petite pile sur mon bureau et un capharnaüm de livres au dessus de mon armoire (et aussi des mangas dans la chambre d’amis, que j’aie investie).
Donc j’ai 5 endroits où je mets mes livres (+ le sol, et oui) mais pas véritablement de bibliothèque de type meuble qui va du sol au plafond ou presque !

 

“One” Un roman que tu as lu plusieurs fois
Je ne relis pas énormément mes livres (ma PAL est trop gargantuesque pour ça) ou alors seulement pour me remémorer l’histoire afin de lire un tome suivant, mais par plaisir j’ai déjà relu Jane Eyre.

 

“Préféré” Ton endroit préféré pour lire
Mon lit ! (Et les cours de math, mais bon comme je n’en ai plus…)

 

“Quote” Une citation d’un livre que tu as lu, qui t’inspire ou te fait ressentir des émotions
J’adore énormément de citations (mes livres sont bourrés de surlignages !) mais  il y en a une qui m’a particulièrement touchée et à laquelle je m’identifie énormément, tirée de L’heure des ténèbres de Melissa Grey.
La peur. C’est comme si un gouffre béant dans ma mémoire avait avalé tout ce qui n’était pas la peur. C’est comme un trou noir. Je me rappelle ce que ça fait d’avoir peur de quitter sa chambre le matin. (…) Je me rappelle la peur, la douleur, l’humiliation et cette sensation si unique de trahison. (…) Il n’y a rien d’autre au monde qui ressemble à ça.

 

Trois livres préférés de tous les temps 
Seulement trois ! Bon, ma réponse variera probablement d’ici demain, mais… je vais dire Northanger Abbey de Jane Austen, la saga Phobos de Victor Dixen (et ouais, je triche, et alors?) et Red Queen de Victoria Aveyard.

 

“Very” Un roman dont tu attends la sortie avec grande impatience 
Le troisième tome de la trilogie Les Amours de Lara Jean de Jenny Han au forma poche ! et le quatrième tome de Red Queen. Et le deuxième tome de Six of Crows format poche. Et… (bon, d’accord, j’arrête de tricher).

 

“Worst” Ta pire habitude livresque
Je compte les pages. Tout le temps, sans arrêt, c’est horrible, je fais des math ! Je regarde le nombre de page total, je compte les pages restantes et je compte combien de temps il me faudra pour terminer le livre, je compte combien d’heures il me restera, je compte tout, tout le temps ! (C’est la pire habitude de ma vie, elle n’est pas seulement livresque, hélas.) En plus, à cause de ça je me spoile parfois toute seule en regardant le nombre de pages total du livre…

 

“X” Commence à compter en haut à gauche de ton étagère, quel est le 27e livre ? 
Et si je n’avais pas eu d’étagères ?  J’avoue, j’en ai une, mais quand même !
Shades of Magic, de V. E. Schwab, le chanceux il vient d’être élu inconnu X !

 

“Your” Ton dernier livre acheté
Le Gang des Prodiges, de Marissa Meyer !

 

“ZzZ”. Le dernier livre qui t’a tenu éveillé bien trop tard la nuit
They both die at the end, d’Adam Silvera (je l’ai dévoré en quelques heures à peine, mais mon sommeil a bien souffert !)
Bon bah voilà, c’est déjà terminé ! J’espère que ça t’a plu !
Et toi, tu as fait ce tag ? J’espère que ça t’a plus, et n’hésite pas à aller jeter un œil du côté du blog que j’ai trouvé en cherchant ce tag ! 🙂
Bye !

 

Lire en musique

Salut !

J’adore écouter de la musique, et j’adore lire, mais je ne fais jamais les deux en même temps, pour une raison qui m’échappe. Néanmoins, quand j’écoute de la musique, il m’arrive de penser à un livre, alors j’ai pensé que j’allais te présenter des chansons qui me font penser à certains livres !

 

  • Lullaby – Nickelback

Cette chanson m’a fait penser à plusieurs livres, mais celui auquel j’ai tout de suite songé, c’est Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven. J’ai trouvé que c’était une chanson appropriée à tout le livre, mais elle m’a notamment rappelée l’incipit du roman avec la rencontre entre Finch et Violet sur le haut du clocher.

Je suis libre, léger. Plus personne et plus rien à craindre, même pas moi-même.

 

  • Oublie-moi – Coeur de Pirate

Nos cœurs en désaccord de Krystal Sutherland se marie très bien avec cette chanson selon moi. Je ne sais pas trop pourquoi, mais je trouve que l’ambiance générale du livre est assez bien représentée par cette chanson.

Le meilleur cadeau que puisse nous faire l’Univers, c’est d’être oubliés un jour.

 

  • Fast in my car – Paramore

L’infini + Un, d’Amy Harmon, parce que, oui : road trip. Mais aussi parce que les paroles s’adaptent très bien aux personnages et à l’aventure qu’ils traversent, selon moi. (Ca ne cesse de m’étonner, comment des personnes totalement inconnues peuvent parfois se faire écho.)

J’ai posé mes bottes sur le tableau de bord et j’ai éclaté de rire. J’aimais bien ce sentiment nouveau. Quand tu t’en foutais, la vie devenait intéressante et sacrément plus facile.

 

  • The Phoenix – Fall Out Boy

 

Cette chanson, que ce soit à travers la mélodie ou les paroles, m’a instantanément fait penser à une de mes saga préférées : Red Queen. L’ambiance un peu combattante de la chanson s’accorde parfaitement avec celle du livre, et les paroles me font un peu penser à chacun des personnages, surtout à Maven et Mare. C’est leur environnement qui les a transformés, et chacun en est ressorti vivant malgré tout, d’une manière sensiblement différente cependant.

He’s already given up. I will not.

 

  • Fall Apart – Icon for Hire

 

Cet air de rébellion convient parfaitement aux livres de Sabaa Tahir, Une Braise sous la cendre et Une flamme dans la nuit. Je pense que l’univers parle pour lui-même.

La résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai.

 

Je vais m’arrêter là pour cette fois, mais n’hésite pas à me dire si ça t’as plu, et quel chanson te fait penser à quel livre !

On se retrouve très vite pour un prochain article !

Love !

La Voleuse de livres de Markus Zusak

Salut !

Récemment, j’ai lu La Voleuse de livres, de Markus Zusak, un livre qui m’a complètement bouleversée ! C’est pour moi un immense coup de coeur, et je comprends à présent pourquoi ce livre a tant de notoriété : il est juste magique !

Tout d’abord, c’est une histoire contée par la mort, ce qui ajoute, dès le début, une touche d’originalité indéniable. La toute première page du prologue commence par un titre très original également et un peu antithétique ‘Mort et Chocolat’. Instantanément, j’ai su que ce livre allait être un pilier fondamental de ma vie. Oui, ça a l’air un peu exagéré comme ça, mais c’est réellement comme ça que j’ai ressenti cette première approche. Je venais de trouver, selon moi « le meilleur livre du monde » !

Je dois t’avouer une chose… je suis un peu phobique de la Seconde Guerre mondiale. C’est une période de l’histoire dont j’ai horreur (en même temps, j’imagine que personne ne l’affectionne particulièrement…) mais ça m’a terriblement inquiétée : j’étais persuadée que ce livre n’allait pas me plaire, et pourtant !

Certes, on voit quelques épisodes de guerre, mais on voit surtout le quotidien d’une petite fille. On voit comme elle grandit, évolue, comprends le monde qui l’entoure (en l’occurrence l’Allemagne nazie) et c’est un récit touchant qui m’a complètement bouleversée.

Non seulement j’ai adoré les interventions cyniques et sarcastiques de la mort, mais j’ai été touchée en plein coeur par certains passages.

Je pourrais me présenter dans les règles, mais ce n’est pas vraiment nécessaire. Vous ferez bien assez tôt ma connaissance, en fonction d’un certain nombre de paramètres. Disons simplement qu’à un moment donné, je me pencherai sur vous, avec bienveillance.

Markus Zusak a un talent indéniable et même pour décrire les choses les plus simples, sa plume splendide et délicate m’a complètement emportée dans ce récit. De nombreuses métaphores filées ponctuent le récit, ce qui donne un petit côté magique et éthéré au livre, ce que j’ai adoré !

Les cauchemars continuèrent à arriver, un peu comme le meilleur jour de l’équipe adverse qui se présente sur le terrain et s’échauffe avec les autres, alors qu’on a entendu dire qu’il était blessé ou souffrant. Ou comme un train annoncé qui arrive de nuit sur le quai d’une gare en tirant derrière lui des souvenirs attachés à une corde. Ou plutôt en les traînant avec pas mal de soubresauts.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce livre, c’est les personnages et les relations qu’ils entretiennent. J’ai rarement lu un livre aussi beau, aussi humain. Au début, tous les personnages m’étaient un peu antipathiques, et c’est justement en apprenant à les connaître que je suis tombée amoureuse de chacun d’entre eux.

Mon personnage préféré a sans conteste été Max, et les illustrations qui accompagnent ses récits étaient très touchantes. Rudy arrive non loin derrière, avec « ses cheveux couleur citron ».

Quelques années auparavant, lorsqu’ils avaient fait la course sur un terrain boueux, Rudy était un tas d’os assemblés à la va vite, avec un sourire ébréché. Cette après-midi là, sous les arbres, il était celui qui donnait du pain et des ours en peluche.

Je n’ai pas de mots pour décrire la beauté de ce livre, la justesse de chacun de ses mots, les merveilles de cette histoire. C’est un livre que je conseille absolument, qui vous entraînera dans un voyage phénoménale dans l’Allemagne nazie, et dont vous ne ressortirez probablement pas indemnes, mais au contraire complètement détruit émotionnellement, mais qui en vaut cependant le détour.

Vous le voyez ? Même la Mort a un coeur.

 

Si je devais conseiller une lecture similaire, ce serait compliqué, très compliqué même, car je n’ai jamais lu quelque chose de ce genre. Je vais néanmoins conseiller Le Sel de nos Larmes de Ruta Sepetys, dans un genre sensiblement différent, qui n’égale pas la magnificence de La Voleuse de Livres, mais qui est une très belle histoire qui se déroule également pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Et toi, tu as déjà lu la Voleuse de livres ?

Les livres qui m’ont déçue

Salut !

 

Aujourd’hui, je viens te parler de quelques lectures décevantes que j’ai faites plus ou moins récemment. Sans plus attendre, c’est parti !

  • Prisoners of Peace d’Erin Bow

Ce livre a probablement été ma lecture la plus décevante de l’année 2017. Hautement attendu, ce second tome m’a extrêmement déplu. J’étais, dans le premier tome, tombée amoureuse des personnages plus que de l’intrigue en elle-même : certains aspects me paraissaient confus, mais je trouvais néanmoins que cet univers avait un énorme potentiel ! Le tome 2 m’a laissée déçue, et j’ai même regretté de l’avoir lu car il a entaché la vision que j’avais des personnages et du premier livre.

Les personnages étaient passifs tout au long de l’histoire, et seule l’histoire d’amour entre Greta et Elian m’a permis de poursuivre ma lecture. L’intrigue était, selon moi, pas assez exploitée et les descriptions trop techniques : certains mots je ne trouvais même pas sur internet, ou alors l’image que j’avais en tête restait floue. De plus, certains passages étaient, pour moi, très confus. En bref : c’est malheureusement un second tome complètement raté selon moi. Je ne sais pas si c’est la volonté de l’auteur d’avoir écrit son livre ainsi, ou si c’est simplement son style, mais je n’ai pas du tout accroché. J’ai d’ailleurs été très déçue, car je m’attendais à une fin grandiose et peut-être un coup de coeur. Pourtant, même la fin m’a laissée grimaçante… l’intrigue s’est achevée brutalement et je l’ai trouvée un peu bâclée… C’est donc une malheureuse lecture pour moi… Si tu passes par ici et que tu l’as lu, n’hésite pas à échanger ton avis en commentaire !

  • Germinal d’Emile Zola

J’ai lu des extraits ces deux dernières années pendant les cours, et c’est un livre qui m’avait vraiment attirée ! Je l’ai commencé au mois de janvier, mais je ne l’ai toujours pas fini, je suis à un peu plus de la première partie. Je crois que je ne vais pas le finir de sitôt, car malheureusement ce n’est pas le classique pour moi. Il n’y a rien de problématique avec l’histoire, au contraire c’est très complet et la plume de Zola est magnifique, mais j’ai été un peu déçue parce que je n’ai pas réussi à accrocher, que ce soit avec les personnages ou l’intrigue… Je vais quand même essayer de le terminer car c’est une lecture que j’ai beaucoup trop attendue pour la laisser tomber, mais j’avoue que la poursuite de ma lecture s’annonce d’ores et déjà compliquée ! C’est néanmoins un ressenti tout à fait personnel et je suis sûre que face au bon lectorat, ce livre doit faire fureur !

 

  • Les contes de Grimm

Je ne sais plus si j’en ai déjà parlé ici, mais j’ai lu il y a quelques mois l’intégralité des contes de Grimm. Je m’attendais à quelque chose de très magique et féerique, et j’avoue avoir été déçue car mes attentes étaient vraiment très très hautes. J’ai trouvé que les contes étaient vraiment tirés par les cheveux parfois – certes, ce sont des contes, et actuellement je n’ai pas d’exemple précis, mais bref – et surtout qu’il n’y avait aucune morale : les personnages mentent et s’en sortent plutôt bien… Ca a été une petite déception du coup, même si ma lecture est restée agréable !

 

Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui. Tu as déjà lu un de ces livres ? J’adorerais avoir tes avis en commentaire ! 🙂

Love !

Mes romances préférées

Salut !

Le mois de février, c’est le mois de la Saint Valentin, blablabla… si je ne suis pas vraiment emballée par cette fête, j’avoue que j’adore – tout au long de l’année – lire des livres plus romancés les uns que les autres : à mes yeux, il n’y a rien de mieux qu’une belle histoire d’amour en quatre cent pages (ou plus ou moins, peu importe la taille en réalité) ! Du coup, pour bien démarrer le mois de février, je te présente 11 de mes romances préférées (oui, j’avoue, à l’origine c’était dix puis j’ai pas su résister et j’en ai mis onze) :

 

  • Nos cœurs en désaccord de Krystal Sutherland

Un livre que j’ai lu au bon moment dans ma vie et qui a su se frayer une place dans mon cœur sans que je m’en aperçoive. C’est une romance touchante, mais qui aborde en même temps le thème du deuil et qui m’a prise aux tripes. Une histoire qui, pour moi, a pris une ampleur incroyable et que j’ai adorée. Un récit court qui nous emporte pour un voyage extraordinaire au fin fond des sentiments adolescents.

  • Jane Eyre de Charlotte Brontë

Grande fan des classiques aujourd’hui, j’ai détesté Jane Eyre lors de ma première lecture. En relisant le roman une seconde fois quand j’ai gagné en maturité, cette histoire d’amour romanesque m’a séduite. De nombreux bouleversements et chagrins qui m’ont laissée haletante, et je n’ai pas su reposer le roman avant la fin, même si je connaissais l’histoire globale !

  • Orgueils et Préjugés de Jane Austen

Comment puis-je ne pas intégrer un livre de Jane Austen ? Ma romancière préférée écrivait des histoires incroyablement romantiques, et Orgueils et Préjugés est son oeuvre la plus connue sûrement. A la fois romantique et surprenante, l’imagination puissante de Jane Austen n’est pas de tout repos pour mon cœur de lectrice !

  • Pour toujours jusqu’à demain de Sarah Dessen

Un livre magnifique et tout en subtilités. C’est à la fois une histoire d’amour et d’amitié, un roman d’apprentissage et de chagrin. Un peu à la manière de Nos cœurs en désaccord de Krystal Sutherland (cité plus haut) je me suis identifiée au personnage et la beauté de cette histoire d’amour m’a réconciliée avec ma propre vie. J’aime beaucoup Sarah Dessen, même si je n’ai pas lu tous ses romans (pour l’instant) mais celui-ci est incontestablement mon préféré.

  • L’infini + un de Amy Harmon

J’adore Amy Harmon, et je conseille n’importe lequel de ses livres. J’ai néanmoins choisi l’Infini + un, non seulement car c’est le dernier livre que j’ai lu à l’heure actuelle, mais aussi car c’est un roman que j’ai trouvé plein de poésie et de douceur, et qui – ô blasphème ! – m’a fait aimer les math un instant, moi qui ai toujours juré de leur faire  la guerre ! Un alliage détonnant de romantisme et de chagrin, de suspense et de bouleversements, qui m’ont fait voyager pour un road-trip incroyable à travers les Etats-Unis – et la vie en général.

  • Vince & Joy de Lisa Jewell

C’est un livre que j’ai lu il y a fort longtemps, mais que j’ai beaucoup apprécié, notamment la fin, qui m’a laissée à la fois comblée et désespérée ! Un livre doux et drôle, mais aussi subtil, qui laisse pas mal de l’histoire à l’imagination du lecteur.

  • A tous les garçons que j’ai aimés de Jenny Han

Un gros coup de cœur de l’année 2017, j’attends impatiemment que le tome 3 fasse son apparition en livre de poche. C’est un livre drôle, tendre et familial, et je n’ai pas pu m’empêcher de sourire en le lisant, même si j’ai parfois dû fermer les yeux face à la maladresse parfois embarrassante de l’héroïne ! Une lecture légère et romantique – parfaite pour les lecteurs à la recherche d’une romance fun et naïve !

  • Ma raison de vivre de Rebecca Donovan

C’est ce que les anglais appellent un « page-turner » et je n’ai pas d’autres mots qui me viennent à l’esprit. Je n’ai pas pu poser le livre, et j’ai lu les deux tomes suivants presque d’affilée (ce que je ne fais jamais avec les séries d’ordinaire !) Incroyable et touchant, ce livre m’a marquée à jamais. Une de mes séries préférées qui, selon moi, vaut très bien toute la pub qu’on lui a faite lors de sa sortie !

  • Sous la même étoile de Kelley York

Ce livre m’a complètement déchirée de l’intérieur, même si je ne peux pas dire pourquoi au risque de spoiler les lecteurs non avertis (mais si tu as lu le livre, tu comprendras sûrement, à part si je suis un extraterrestre aux émotions étrangères aux terrestres ?) Un livre surprenant mais magique qui m’a coupé le souffle.

  • Songe à la douceur de Clémentine Beauvais

Ecrit entièrement en vers libre, pour le coup, on ne peut pas faire plus poétique. C’est un livre que j’ai adoré lire et qui m’a énormément inspirée. L’histoire est belle est dramatique, inspirée du roman Eugène Onéguine, Songe à la douceur m’a hanté pendant longtemps ! Une romance que je conseille vivement, et que j’ai trouvé très réaliste malgré le format déroutant !

  • Tous nos jours parfaits de Jennifer Niven

Une histoire d’amour incroyable, mais aussi une histoire d’adolescence et de sentiments. Les personnages sont d’une intensité incroyable et leur histoire est touchante. C’est un récit qui m’a bouleversée, d’autant plus parce que l’auteur a ajouté quelques éléments biographiques qui ont, de fait, pris encore plus d’ampleur et de profondeur. Violet et Finch sont des personnages attachants, et quand j’ai lu ce livre, la séparation lors des dernières pages a été dure et le retour à la réalité, brutal !

 

Voilà, ça fait donc pas mal de lectures pour la saint valentin – même si j’avoue (attention spoiler alert 🙂 que certaines fins tragiques vont, plutôt que de réjouir, faire pleurer les lecteurs sentimentaux.

On se retrouve très vite pour un prochain article ! 🙂

Love !